Test de grossesse : ce que vous devez savoir

test de grossesse

Les tests de grossesse les plus courants

De nos jours, il est de plus en plus courant de faire l’amour un peu à l’improviste. Que ce soit avec notre propre conjoint ou pas, les rapports sexuels sont bien fréquents en ce monde de relation. Alors, il arrive qu’on ait oublié de se protéger ou de renouveler sa contraception. Ce qui met des doutes en nous.

Ce doute s’amplifie si on a un retard de règles. Il est donc opportun de faire un test de grossesse pour savoir s’il y a eu fécondation ou pas. Toutes fois, il convient de bien s’informer sur ce que c’est qu’un test de grossesse, où s’en procurer, comment et quand l’utiliser, quel est sa fiabilité et son prix.

Qu’est-ce qu’un test de grossesse ?

Le test de grossesse permet l’identification d’une hormone particulière appelée hormone gonadotrophine chorionique ou HCG ou encore béta-HCG. Cette hormone est sécrétée par l’une des extrémités de la cavité utérine afin de permettre à l’œuf de se fixer convenablement. Sa présence est détectable huit jours après la fécondation. En fait, juste après la fécondation l’œuf flotte dans la trompe en attendant de se fixer. Sa fixation est impossible sans la présence de l’hormone gonadotrophine chorionique.

C’est une hormone glycoprotéique qui est produite pendant la grossesse, que l’embryon élabore après sa formation et qu’une partie du placenta appelé trophoblaste secrète plus tard, qui traduit la présence d’une grossesse. La quantité de cette hormone dans le sang s’accroit pendant les douze premières semaines de la grossesse avant de baisser. La disparition des nausées est provoquée par cette baisse. Cependant, elle reste toujours présente dans le sang et dans l’urine durant les neuf mois que dure la grossesse. 

Les différents types de test et leur utilisation.

On distingue essentiellement trois types de test de grossesse. Tous ces tests permettent de voir la présence ou non de l’HCG dans l’organisme en général. Il y a le test de grossesse urinaire qui permet de détecter la présence de cette hormone dans l’urine. Il est conseillé de le faire les matins, car c’est à ce moment que le taux de HCG est fort dans l’urine. Il suffit de mettre quelques gouttes de votre urine sur le test et quelques instants après le résultat apparait sur le cadran.

Ce résultat peut être un changement de couleur ou l’apparition de traits selon le test urinaire acheté. Ensuite, nous avons le test de grossesse par prise de sang qui se déroule dans un laboratoire d’analyse. Il suffit de faire une prise de sang et de le faire analyser en laboratoire. Enfin, il y a le test de grossesse salivaire qui est très pratique et simple à utiliser. Une fois le choix de test effectué, il faut se renseigner sur sa fiabilité pour éviter tout ahurissement après le résultat.

Taux de fiabilité des tests de grossesse.

L’HCG est d’abord présente dans le sang avant d’être évacué par l’urine en cas de grossesse. Ce qui fait que le test de grossesse par prise de sang est le plus fiable avec un taux de 100 %. Ensuite vient le test de grossesse urinaire qui possède un taux de fiabilité de 99 %. Puis le test de grossesse salivaire, le moins fiable des trois, a un taux de fiabilité de 98 %.

Il est conseillé de réaliser un test de grossesse urinaire pour avoir une orientation puis de réaliser celui par prise de sang pour confirmer ou non le premier résultat obtenu. Il est rare mais possible d’avoir de faux résultats avec le test de grossesse urinaire d’où l’importance de recourir à votre médecin traitant pour faire un test par prise de sang.

Combien coûte un test de grossesse ?

Ce coût varie selon la marque et le type de test. Pour le test urinaire, le prix oscille entre 7 et 20 euros. Quant au test salivaire, il va jusqu’à 30 euros. Avec 20 euros, on peut réaliser le test de grossesse par prise de sang.